Voyager au temps de la Covid-19 : Ce qu’il ne faut pas oublier

Les perspectives de voyager se concrétisent au fur et à mesure des déconfinements. Certains pays rouvrent leurs frontières et leurs aéroports, et les vols internationaux devraient repartir assez vite. Prendre l’avion ou train sera alors comme avant, ou presque… parce que désormais, il faudra appliquer certaines règles que nous vous avons résumées ici.  

Vous voyagez en avion :

Le voyage :

Quand cela est possible, il est recommandé de réserver son billet auprès d’une agence (mettre lien dynamique vers agence) ou en ligne. Votre voyagiste pourra également vous renseigner sur les conditions d’entrée, de séjour et de transit dans les pays où vous souhaitez vous rendre. Certaines destinations peuvent en effet demander des mises en quarantaine à l’arrivée.

Les régions d’outre-mer exigent une attestation de déplacement international et des pièces justificatives. Vous trouverez toutes les informations et le document sur le site du Ministère de l’Intérieur (à mettre en lien dynamique https://bit.ly/3coOjvS).

Certaines compagnies reprennent le transport des mineurs voyageant seuls, comme Air France, mais sous certaines conditions :   

  • possible uniquement pour les enfants âgés de 8 et 17 ans ;
  • sur un vol direct, sans correspondance, car les salons d’accueil sont fermés ;
  • le port du masque est obligatoire pour les enfants à partir de 11 ans (et fortement conseillé avant) ;
  • pour une bonne gestion, seuls 6 mineurs sont autorisés par vol. 

Vous pouvez également vous inscrire sur Ariane (lien dynamique https://bit.ly/3ew71Ds) un service gratuit du Ministère des Affaires Étrangères, qui donne des recommandations de sécurité et informe des éventuels risques des pays de destination. 

Enfin, il faudra essayer d’arriver au moins 30 min plus tôt que l’horaire prévu, les contrôles pouvant entraîner des ralentissements. 

Dans l’aéroport : 

Les mesures sanitaires y sont très bien appliquées et respectées et vous devrez obligatoirement porter un masque pour y entrer.

Pour faciliter la distanciation et la circulation, des signalétiques précises sont installées dans l’enceinte et des paravents en plexiglas protègent les comptoirs. Des distributeurs de gel hydroalcoolique sont disposés sur tout le parcours du passager, de son arrivée dans l’aéroport jusqu’à l’embarquement. Les points de contact tels que les boutons d’ascenseur, les poignées, etc. sont désinfectés régulièrement, de même que les bacs à usage unique au contrôle de sécurité. Tout le personnel, quelle que soit sa fonction, porte un masque et des gants. Les contrôles sont adaptés afin de réduire les approches physiques, les palpations sont limitées au strict minimum, mais vous devrez peut-être ôter le masque dans certains cas. 

La distanciation est matérialisée dans les salles d’attente et les salons d’accueil sont fermés. 

Dans l’avion :

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) affirme qu’il n’existe qu’un « risque relativement faible » de transmission majeure d’un virus à bord d’un avion. Les compagnies aériennes prennent effectivement des mesures très rigoureuses : des cabines jusqu’aux cockpits dont toutes les zones de contact (sièges, hublots, tablettes, ceintures, bac à bagage à main.) sont totalement désinfectées après chaque vol. L’air, qui provient à 50 % de l’extérieur (le reste étant recyclé), passe au travers de nombreux filtres, similaires à ceux des blocs opératoires, qui éliminent les plus fines particules telles les bactéries ou les virus. De plus, l’air est pulsé de haut en bas (et jamais de l’avant vers l’arrière) et est renouvelé toutes les 3 minutes. 

La distanciation physique à bord est appliquée sauf en cas d’affluence.

Des mesures sont adoptées également pour l’embarquement et le débarquement qui se font de façon cadencée afin d’éviter les files et croisements à bord. Il est recommandé de garder le plus possible votre masque dans l’avion. 

Certaines compagnies mettent en place le contrôle de température prise par infrarouge sans contact. Elle doit être inférieure à 38° ; si elle excède cette valeur, l’embarquement vous sera refusé.

Ni boisson ni restauration ne sont servies sur les courts et moyens courriers. Les repas des longs courriers sont emballés individuellement et proposés sous film. Il n’y a aura ni journaux, ni magazines à disposition des passagers. 

Checklist :

  • arriver 30 min plus tôt que l’horaire prévu ;
  • plusieurs masques (pour le confort) ;
  • gel hydroalcoolique ;
  • de quoi lire ou se distraire ;
  • attestation déplacement (si nécessaire) ;
  • déclaration sur l’honneur attestant ne pas présenter de symptômes du covid ; 
  • s’inscrire sur Ariane ; 
  • se laver les mains très régulièrement.

Mémo gestes barrière : 

  • Tousser ou éternuer dans son coude ;
  • Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter ;
  • Ne plus se serrer la main ; 
  • Éviter les contacts physiques

Vous voyagez en train

À bord, un siège sur deux devra rester vide, il est donc recommandé de s’y prendre à l’avance et de réserver ses places en ligne si possible. Si vous allez en Allemagne, une attestation unique de franchissement de la frontière franco-allemande est nécessaire. (à mettre en lien dynamique https://bit.ly/3coOjvS)

L’entrée des gares est contrôlée : le port du masque est obligatoire sous peine de sanction. Des distributeurs de gel hydroalcoolique sont à la disposition des voyageurs et des marques au sol facilitent la distanciation sociale (un mètre entre chaque personne). 

Tous les points de contact, les sièges, les vitrines des boutiques, etc. sont désinfectés régulièrement avec un virucide. Les trains quant à eux sont nettoyés au moins une fois par jour. S’il n’y a pas de possibilité de se laver les mains à bord, des gels hydro alcooliques sont alors mis à disposition. 

Checklist :

  • la veille du départ, consulter les horaires des circulations disponibles sur transilien.com, l’application SNCF et les blogs des lignes ;
  • acheter de préférence son billet en ligne ou auprès d’une agence de voyages ;
  • privilégier les déplacements aux heures creuses ;
  • masque ;
  • gel hydroalcoolique ; 
  • se laver les mains très régulièrement.

Vous prenez un taxi

Les taxis sont autorisés à circuler à conditions de respecter les mesures sanitaires définies dans un décret publié au Journal officiel le 24 mars. Ce dernier impose que personne ne s’assoie à côté du chauffeur, que chaque usager porte un masque et remporte avec lui ses déchets. 

Plusieurs passagers sont admis à l’arrière si le véhicule dispose d’une paroi de séparation. Le conducteur doit aérer très régulièrement sa voiture et la désinfecter au moins une fois par jour. Il est autorisé à exercer son droit de retrait et peut refuser une personne présentant des symptômes de la Covid-19 

Checklist :

  • masque ;
  • gel hydroalcoolique ; 
  • se laver les mains très régulièrement.

Port du masque, distanciation, etc. vous savez désormais comment pourra se dérouler votre voyage. Par contre, vous restez peut-être un peu perplexe face à la multitude d’informations concernant les réouvertures des pays, des lignes aériennes ou autres. Sachez qu’un service d’experts comme celui de l’Agence Martinez peut répondre à vos questions et vous aider dans vos réservations. Disponible 7j/7  à ce numéro, XXXX, l’agence Martinez vous vous apporte son soutien pour créer vos prochaines vacances ou à gérer tous vos déplacements professionnels. 

Découvrir nos services

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Retour haut de page

Rechercher une prestation

Répondre
1
Agence Martinez
Bonjour & Bienvenue sur le Whatsapp de L'agence MARTINEZ !
En quoi pouvons-nous vous aider ?